Mes impressions sur le Goncourt des Lycéens 2011…

Comme je vous le disais avant hier, je suis très prise par le Prix Goncourt des Lycéens. Je n’ai malheureusement pas tout le temps nécessaire pour lire autant que je le voudrais. Néanmoins, je fais du mieux que je peux. Je n’ai pas que cette classe et je n’habite pas à 5 minutes de mon lycée… autant de précieuses minutes qui s’évaporent quotidiennement !

Je vous reparlerai bien entendu de chaque roman plus en détails. Pour l’instant voici mes premières impressions :

* Stéphane Audeguy, Rom@ (Gallimard) : Je n’ai pour l’instant lu que quelques pages mais ce roman m’intrigue. J’aime la ville de Rome. Je suis un peu inquiète par la dimension « jeux vidéo » présente dans ce roman…

 

* David Foenkinos, Les Souvenirs (Gallimard) : je ne l’ai pas encore terminé mais j’aime l’écriture de Foenkinos, sa sensibilité… 

 

* Alexis Jenni, L’Art français de la guerre (Gallimard) : Mon conjoint était attiré par ce titre. Il en a lu quelques pages avant de capituler tant l’auteur a une haute estime de lui. Trop de digressions, pas de trame… Il a eu le même ressenti que mes élèves. Je vais essayer de m’y attaquer, mais j’avoue qu’il n’est pas dans le haut de ma PAL !

ADVERTISEMENT

 

* Simon Libérati, Jayne Mansfield 1967 (Grasset) : Ce titre m’attire tout particulièrement, je le garde pour les vacances de la Toussaint !

 

* Carole Martinez, Du Domaine des Murmures (Gallimard) : il est le prochain sur ma liste de lecture !

 

* Véronique Ovaldé, Des vies d’oiseaux (L’Olivier) : C’est le tout premier que j’ai lu. J’ai aimé la poésie de l’écriture de Véronique Ovaldé même si la fin est attendue ! Je vous en reparle très vite !

 

* Eric Reinhardt, Le Système Victoria (Stock) : Je ne l’ai pas encore lu et j’avoue que les impressions de mes élèves et de ma collègue documentaliste ne me poussent pas à le lire. J’essaierai quand même…

 

* Morgan Sportès, Tout, tout de suite (Fayard) : Un fait divers géant… « mouais ». Je vous en reparle vite !

 

* Lyonel Trouillot, La belle amour humaine (Actes Sud) : Les élèves n’ont pas accroché, ma collègue documentaliste a adoré même si elle a été un peu déçue par la fin. Je le réserve aussi pour les prochaines vacances !

 

* Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit (JC Lattès) : Je l’ai presque terminé ! J’aime l’écriture de l’auteure… A très vite !

 

Même si ce projet me demande plein de temps, d’énergie et de paperasse administrative, je suis ravie d’y avoir entraîné ma classe ! C’est une belle aventure !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s