Polina, Bastien Vivès

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de gagner cette BD au concours organisé par L’irrégulière et Mybook

Verdict : un régal !!!

POLINA

Quid ?

« Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n’êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s’apprennent pas. C’est un don. Suivante… »

 

Mon bavardage…

Quand j’ai reçu la BD, j’ai été sceptique par rapport aux dessins. Pourtant, je l’ai dévorée ! Revenons en détails sur Polina.

Le dessin est effectivement très minimaliste. La BD se décline dans des nuances de noir et blanc. Je n’aime pas trop habituellement ce genre de dessins qui me bloquent dans la lecture de l’histoire. Les expressions des personnages sont peu représentées mais le trait de crayon évolue en même temps qu’eux. On voit plutôt des silhouettes. Et pourtant, tout cela ne m’a pas dérangée ! J’ai vraiment été séduite par l’unité de cette BD, par la narration.

L’histoire est exprimée par petites touches puisque les dialogues ne sont pas nombreux. Mais il faut dire qu’on s’attache très vite à cette jeune danseuse, Polina. J’ai aimé la suivre durant toute sa carrière, depuis l’école jusqu’à la consécration.Difficile de s’épanouir complètement, de faire les bons choix quand on est une toute jeune danseuse.

La danse est par ailleurs un univers que j’apprécie. Certaines figures m’ont rappellée mes cours de danse classique lorsque j’étais enfant. Un vrai régal de se remémorer tout ça grâce à Polina. Merci à elle et à Bastien Vivès !

Cette BD m’a vraiment fait vibrer, je vous la recommande vivement. Quant à moi, je pense que je la relirai de temps en temps et je vais m’intéresser de plus près à cet auteur.

Je remercie encore l’Irrégulière et Mybook pour ce magnifique cadeau.

Je participe pour la première fois au rendez-vous de Mango et ce ne sera pas la dernière…

 BD DU MERCREDIROARRRR Challenge

Publicités

3 réflexions sur “Polina, Bastien Vivès

  1. Pingback: Roaarrr : Prix des Libraires | Bar a BD

  2. Pingback: Roaarrr : Grand Prix de la critique ACBD | Bar a BD

  3. Pingback: Le goût du chlore, Bastien Vivès | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s