Les diablogues, Roland Dubillard

A l’occasion de la journée mondiale du théâtre je vous propose un recueil de textes que j’ai joué il y a 2 ans ! Un véritable régal !

Quid ?

Si Camille me voyait, Naïves hirondelles, La maison d’os, Le jardin aux betteraves, Les crabes, Où boivent les vaches, Le bain de vapeur – autant de pièces qui ne se ressemblent entre elles que le moins possible. Roland Dubillard n’aime pas se répéter. Elles ont toutefois en commun ce mélange d’humour, d’émotion, de surprise dans l’invention poétique et dramatique, qui fait de leur auteur un des plus représentatifs du théâtre d’aujourd’hui. On trouvera ici un ensemble facile à lire, de courtes scènes à deux, dont la seule prétention est de faire rire sans bêtise. Ecrites pour le théâtre, le cabaret ou la radio, Roland Dubillard leur a accordé le même soin qu’à ses oeuvres de plus d’ampleur. Le même sourire intérieur nous y attend, qui ne demande qu’à être partagé.

Mon bavardage…

Les diablogues, c’est une série de scènes à deux voix. L’avantage, c’est que ces voix sont neutres et asexuées. On peut y lire et y jouer le personnage qu’on veut.

Les diablogues, ce sont des textes qui tendent parfois vers le théâtre de l’absurde.

Les diablogues ce sont surtout de vrais trésors rythmés, drôles et poétiques ! Robillard sait parfaitement jouer avec les mots, leur polysémie, leur sonorité… Bref ! Lisez-le et mieux encore regarder l’adaptation avec François Morel et Jacques Gamblin.

Amusez-vous bien !

blogsenscène2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s