Il s’appelait le soldat inconnu, Arthur Ténor

Cela fait très longtemps que ce roman jeunesse est dans ma PAL. Il était temps de le sortir. Le 11 novembre m’a semblé propice !

TENOR il s'appelait

Quid ? (Folio junior)

Quand il était petit, François rêvait d’être soldat. Puis la guerre de 1914 a éclaté et il est parti se battre, fier de défendre son pays. Mais il a rapidement découvert la dure réalité des champs de bataille, l’horreur des tranchées, la sauvagerie des hommes. Il a surtout connu une fin tragique, comme de nombreux soldats, et son nom s’est perdu dans la boue de Verdun. C’est ainsi qu’il est devenu… le Soldat inconnu.

Mon bavardage

J’ai vraiment aimé lire ce livre. J’ai apprécié suivre François depuis sa naissance jusqu’à l’enfer qu’il a vécu dans les tranchées. Le fait de suivre l’enfant puis l’adolescent, on s’attache vraiment à ce personnage. J’ai aimé l’aspect très positifs du début du roman : la naissance, les années d’école et surtout son amour pour la fille de l’instituteur, Lucie. Pourtant on ne se fait pas d’illusions sur la fin du roman puisque le titre est très évocateur. Pourtant on vit avec François, avec l’espoir qu’il pourra retrouver Lucie et vivre en paix. Tout cela permet bien entendu de mettre en place une rupture très nette avec la seconde partie du roman qui est consacrée à la guerre et au bouleversement qui intervient. Eh oui tous ces hommes qui partent la fleur au fusil pour repousser les boch et qui se retrouvent dans l’enfer de Verdun ! La dure réalité de la guerre 14-18 est très bien décrite dans ce roman. L’auteur propose un récit très bien documenté sur cette période de l’Histoire.

J’ai découvert, grâce à ce titre, Arthur Ténor et j’ai vraiment apprécié son style. Il sait raconter. Il trouve les mots justes pour décrire les sentiments des personnages.

La structure du récit, en courts chapitres, est idéale pour les élèves. Ils peuvent ainsi lire chaque jour un chapitre sans être dégouté de la lecture. Oui je n’ai pas beaucoup d’élèves qui adooooooorent lire !

C’est donc un bel hommage au soldat inconnu qui repose sous l’Arc de Triomphe.

Un livre que les élèves de troisième devraient lire, surtout en 2014, année hommage !

 

Les avis de Calypso, Moka, Heide, Stephie

Publicités

19 réflexions sur “Il s’appelait le soldat inconnu, Arthur Ténor

  1. Un grand merci pour cette chronique qui m’est allé droit au coeur, comme vous pouvez l’imaginer. Si cela vous intéresse, vous pourrez lire sur ce blog (en bas de page) le chapitre épilogue qui n’a pas été publié, à mon grand regret, et qui justifie le titre de ce livre. C’est là… http://tenorselivre.canalb log.com/
    Bien amicalement. Arthur Ténor

  2. Je suis dans une thématique Première Guerre mondiale et je lis beaucoup de romans sur le sujet en ce moment. En littérature jeunesse, c’est assez délicat car les auteurs ont envie (et doivent aussi parfois, en cas de commande) d’expliquer, expliciter, apprendre des choses aux jeunes lecteurs qui les ignorent probablement. Mais surtout sans être sentencieux et démonstratifs, au risque de les voir abandonner leur lecture (sauf s’ils y sont contraints, soit). J’ai déjà lu d’autres romans d’Arthur Ténor (plutôt SF) et je ne m’étonne pas qu’il se soit bien sorti de cet exercice difficile.

  3. Pingback: My November 2013 | Les Bavardages de Sophie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s