Pas assez pour faire une femme, Jeanne Benameur

Oui ce roman n’a rien à voir avec Noël !
Oui j’ai promis de vous entraîner dans l’univers du petit bonhomme rouge par des concours ou des lectures…
Mais là je ne pouvais pas attendre davantage avant de vous parler de ce roman que j’ai A-DO-RE !
C’est la première fois que je lis un roman de Jeanne Benameur. Oui je sais mieux vaut tard que jamais…
BENAMEUR pasassezpourfaireunefemme
Quid ? (Quatrième de couverture)
A l’université dans les années 70 une jeune fille découvre la puissance formidable de l’amour. D’un côté la joie qui emporte Judith vers Alain, le « meneur » convaincu de la lutte politique. De l’autre l’appartenance à une famille qui l’entrave, soumise à la tyrannie du père. Ce roman est celui d’une tension. Judith apprend à mettre en perspective sa « petite histoire » avec la grande, celle initiée par Mai 68. L’entrée dans le monde de la littérature, de la pensée et de l’action politique lui ouvre un chemin  de liberté. Jusqu’où ?
Mon bavardage
 J’ai été totalement époustouflée par ce roman, par l’écriture de Jeanne Benameur. Quelle poésie ! Quelle virtuosité !
Dans ce roman, il est question d’Amour entre deux êtres, de parcours initiatique, d’émancipation, d’une réelle métamorphose. Cette jeune femme, bloquée par son père, s’ouvre au monde et devient une femme à part entière. Je me suis sentie proche de Judith. J’ai partagé avec elle son amour naissant, ses craintes, son passé douloureux. Le plus touchant reste son affranchissement familial !
Le style de Jeanne Benameur est époustouflant ! J’aime les phrases courtes, la ponctuation fluide. Tout y est subtil ! La sensibilité de son style sert parfaitement l’histoire de ce roman. Cette auteur parle d’amour comme personne. Chaque mot sonne juste, chaque espace touche nos sens les plus profonds.
C’est un roman qui m’a touchée au plus profond de mon être et dont je recommande la lecture. J’ai beaucoup de mal à écrire ce billet tant la justesse d’écriture m’a bouleversée.
J’ai très envie de poursuivre ma rencontre avec Jeanne Benameur, quel titre me conseillez-vous ?
Les avis de Jérôme, L’IrrégulièreNoukette, Moka.

15 réflexions sur “Pas assez pour faire une femme, Jeanne Benameur

  1. Ton premier Benameur ? Quelle chance tu as, que de belles choses à découvrir encore ! Tu peux d’ailleurs t’inscrire au « challenge » que je lui dédie, tu pourras y puiser de belles idées ! Incontournables : les demeurées, Les reliques, Comme on respire, Les insurrections singulières… et tant d’autres ! 😉

  2. Je n’ai pas encore lu cette auteure qui a beaucoup de succès auprès des blogueurs.
    Il faut dire que je ne l’ai encore rencontrée dans aucune librairie. Chez nous, nulle part, ses livres ne sont mis en évidence. On dirait même qu’elle est complètement inconnue.

  3. Pingback: My December 2013 | Les Bavardages de Sophie

  4. j’ai aussi découvert Benameur tardivement, j’ai toujours un peu de mal à rentrer dans ses romans mais je ne suis jamais déçue. Je me note celui là!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s