L’appel du coucou, Robert Galbraith – J. K. Rowling (audio)

Me voilà bien ennuyée pour rédiger mon billet puisque j’ai adoré l’écoute de ce livre et il est toujours difficile de trouver les bons mots quand on a adoré. Mais je me dois d’écrire un beau billet pour cette écoute commune avec Enna, Gwenaëlle, Sandrine, Saxaoul, et Sylire. Belle brochette de blogueuses non ?

GALBRAITH L'appel du coucouQuid ?

Une nuit à Londres, Lula Landry, célèbre mannequin, est retrouvée défenestrée. Son frère, John Bristow, ne croit pas au suicide et contacte Cormoran Strike, détective privé. Strike est un homme à la dérive : il a perdu une jambe à la guerre et sa vie est un désastre. Chargé par Bristow d’enquêter sur la mort de Lula, il se résout à plonger dans les eaux glauques que dissimulent les paillettes de la vie noctambule. Trahisons, secrets, vengeance émergeront peu à peu jusqu’à l’explication fi nale. Avec son intrigue haletante et sa galerie de personnages plus vrais que nature, L’Appel du Coucou, premier volet des aventures du détective Strike, s’inscrit dans la tradition du grand roman policier classique illustrée par Ruth Rendell et P.D. James.

AUDIOLIBMon bavardage

D’abord j’ai été séduite par le personnage de Strike. Ce détective se révèle très attachant par sa perspicacité mais aussi par son passé. C’est un personnage émouvant qu’on a envie de voir évoluer, s’en sortir que nous livre Galbraith. Son histoire fait en effet de lui un homme blessé physiquement et moralement par la vie. L’enquête n’est au départ qu’un prétexte à le sauver, à lui redonner goût à la vie et cela fonctionne bien. Tout comme le binôme qu’il forme avec Robin, sa secrétaire. Je n’ai eu qu’un seul regret, j’aurais aimé qu’elle ait un rôle encore plus important. Mais mon petit doigt m’a dit qu’il y aurait une suite à l’Appel du coucou. J’espère vraiment qu’elle va devenir la complice de Strike dont il ne pourra plus se passer. C’est déjà, je trouve, sous-jacent, dans ce titre.

Le scenario est classique mais très efficace. Tout fonctionne à merveille. On suit l’enquête de Strike jusqu’au bout, haletante, précise, captivante. Je me suis laissée prendre au jeu et même surprendre par la fin. Je n’avais pas trouvé le coupable du meurtre de Lula ! Bien joué pour un roman policier ! J’avais hâte de retourner dans ma voiture pour connaître la suite de l’enquête. Ce qui m’a, je crois, aidée à pénétrer dans cette enquête, outre le personnage principal ce sont la description des différents lieux. Ainsi l’univers de chaque personnage est narré précisément ce qui concourt à ancrer le lecteur dans le genre policier, à mener l’enquête lui aussi. De l’appartement de Lula jusqu’aux bars que fréquente Strike en passant par le bureau de Robin ou l’appartement de la mère de Lula, Galbraith crée une atmosphère particulière. Elle prend le temps de la description. Certains diront que cela contribue à mettre des longueurs dans ce roman, moi c’est ce qui m’a aidée à rentrer dans l’Appel du coucou.

Ce roman se révèle être une peinture de la société actuelle. Galbraith décrit sans tabou le monde de la mode et des avocats. C’est ce dernier point qui est sublimé par le lecteur, Lionel Borguet. Il est excellent ! Il a réussi à donner vie à chaque personnage, en modifiant sa voix, ses intonations sans jamais tomber dans la caricature. Je l’ai trouvé juste et très perspicace pour cerner chaque personnage. J’espère que les éditions Audiolib lui feront lire encore des tas d’autres romans. Seul petit bémol, ses lectures de citations latines prononcées à la française. Oui, je titille, mais c’est ce qui fait mon charme, non ?

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de lire ou d’écouter ce roman. J’ai pour ma part hâte de retrouver Cormoran Strike dans de nouvelles aventures et je crois savoir que mes copines de cette écoute commune partagent mon avis.

Et puisque je vous dis tout, ce livre audio est le premier des 10 livres retenus pour le prix Audiolib 2014.

prix2014_1

La fiche audiolib de L’Appel du coucou.

30 réflexions sur “L’appel du coucou, Robert Galbraith – J. K. Rowling (audio)

  1. Pour moi aussi un belle découverte! Je n’ai aps été gênée par le côté classique ou lent de l’histoire et j’ai beaucoup aimé les personnages et le lecteur excellent!

  2. Je n’ai pas vraiment trouvé l’intrigue halletante mais comme ce n’est pas ce que je préfère dans les polars, cela ne m’a pas dérangée. Par contre, j’ai beaucoup aimé les personnages principaux !

  3. Pingback: L’appel du coucou – Robert Galbraith – Mille et une Frasques

  4. Pingback: Prix Audiolib 2014 – Mon classement | Les Bavardages de Sophie

  5. Pingback: Et le gagnant du Prix Audiolib 2014 est… | Les Bavardages de Sophie

  6. Pingback: Le mardi sur son 31#41 | Les Bavardages de Sophie

  7. Pingback: Le ver à soie, Robert Galbraith – J. K. Rowling | Les Bavardages de Sophie

  8. Pingback: Prix Audiolib 2014 – BILAN – | Les Bavardages de Sophie

  9. Pingback: L’appel du coucou : Robert Galbraith (Lu par Lionel Bourguet) – Enna lit, Enna Vit!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s