L’été des Lucioles, Gilles Paris

Quoi de mieux que de commencer les vacances  en compagnie du dernier roman de Gilles Paris. D’abord je tiens à le remercier pour l’envoi de ce petit rayon de soleil dédicacé. Ensuite, il faut dire que j’ai lu ce texte dans un lieu des plus opportuns. Mes collègues m’avaient offert un soin rituel du hammam à Luc sur Mer (en Normandie) et moi j’ai complété ce soin par un accès aux bains japonais... C’est dans ce lieu totalement dépaysant que j’ai lu l’été des Lucioles. Et cela tombe bien car ce roman est une bulle hors du temps !

PARIS l'été des luciolesQuid ?

Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes : c’est parce que François, son père, n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble ; c’est parce que Claire et Pilar, ses mamans, adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard.
En vacances à la résidence du Grand Hôtel du Cap-Martin, Victor partira à l’aventure sur l’étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte en compagnie de Gaspard. L’été sera placé sous le signe de l’étrange avec une invasion de lucioles, des pluies sèches et des orages aussi soudains que violents. En guidant les garçons jusqu’aux passages secrets menant aux villas qui bordent le rivage, papillons, baronne et jumeaux feront bien plus que de leur ouvrir la porte des jardins enchantés.

Mon bavardage…

L’été des Lucioles c’est une petite sucrerie à manger à n’importe quelle heure de la journée. C’est un retour en enfance puisque nous suivons Victor dans son univers. J’ai aimé justement la vie de ce petit garçon : Gilles Paris a su amener des sujets d’actualité dans un roman plein d’innocence. Victor a deux mamans et un papa qui ne veut pas grandir. Outre ce clin d’œil aux nouveaux schémas familiaux, l’univers de ce petit garçon est très artistique. Son papa est photographe et ses mamans peintre et libraire. Voilà un atmosphère qui ne pouvait que m’enchanter. Mais le roman n’a pas pour objectif de raconter la vie familiale de Victor. L’été des lucioles est le récit de ce qui s’est passé lors d’un été au Cap Martin.

L’été des Lucioles permet à Victor de trouver plein d’amis sur son lieu de résidence et même de tomber amoureux. Mais c’est surtout l’Eté où Victor va grandir. Il va apprendre le passé de sa famille et tout particulièrement celui de son papa. Il va découvrir que la Mort existe. Il va ainsi mieux comprendre pourquoi son papa est un enfant qui ne veut pas grandir. Il va aussi l’aider à passer un cap, à redevenir l’adulte qui ne fuit plus ses responsabilités.L’auteur sait dresser avec talent les portraits des personnages. Je les ai tous adoré : la grande sœur nonchalante, la mère qui a toujours la tête dans un bouquin…

L’été des Lucioles ce sont aussi des petites touches de rêves flirtant avec le fantastique. Mais seulement de petites touches. Ceux qui me connaissent savent que sinon j’aurais eu du mal à adhérer à ce roman.  Justement cet onirisme apporte beaucoup de poésie. C’est ce qui m’a le plus touchée : la poésie de la plume de Gilles Paris.

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Victor dont l’innocence de l’enfant révèle bien des questions profondes. Et ce n’est pas dénuer d’humour… Ce roman est peut-être tout simplement le récit de vacances que nous aurions tous rêvé de vivre lorsque nous avions 9 ans. C’est sans doute là la plus grande force de Gilles Paris. N’attendez plus, lisez ce roman ! Moi, je vais essayer de trouver des courgettes et des kangourous 😉

La page facebook des Lucioles.

Le site des Lucioles.

Les avis de Delcyfaro, Stephie, Coccinelle, l’Irrégulière, Alex mot à mots…

Je participe ainsi au challenge de Denis « Lire sous la contrainte »

lire sous la contrainteGN+GN

Publicités

11 réflexions sur “L’été des Lucioles, Gilles Paris

  1. Je l’achèterai dès qu’il sortira en poche.
    J’ai lu « Courgette » et « Les kangourous ». J’ai envie de découvrir celui-ci.
    Merci pour ta participation à mon challenge.

  2. Pingback: My March 2014 | Les Bavardages de Sophie

Répondre à lesbavardagesdesophie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s