Loving Frank, Nacy Horan

Lorsque j’ai vu qu’Enna organisait une LC avec Jules sur ce roman, je me suis empressée de m’incruster pour sortir ce roman de ma PAL. Et j’ai bien fait !

HORAN Loving FrankQuid ?

Chicago,1903. Un jeune couple, les Cheney, fait appel à Frank Lloyd Wright, l’architecte d’avant-garde, génial et rebelle, pour qu’il construise leur nouvelle maison. Et c’est le coup de foudre : Frank tombe follement amoureux de Mamah Borthwick Cheney. Au point que, quelques années plus tard, les amants partent pour l’Europe, abandonnant conjoints et enfants, au grand scandale de la bonne société américaine, puritaine et dévote. Où qu’ils aillent, Frank et Mamah, enchaînés par leur passion mais hantés par une culpabilité intolérable, font la une de la presse américaine. Ils rentrent aux Etats-Unis en 1914, et leur histoire d’amour va connaître un dénouement dramatique…

Mon bavardage

J’ai adoré suivre la naissance de l’amour entre Mamah et Frank. Bien que mariés, bien qu’ayant des enfants, ils laissent leur amour éclore et pensent à eux. C’est vraiment un acte courageux lorsqu’on sait que l’histoire se déroule au début du XXème siècle. Jamais je ne pourrai me séparer de ma fille comme elle le fait pour vivre son amour ! C’est assez hallucinant comme démarche. Heureusement que je n’ai pas à me poser la question 😉 Mamah et Frank vivent un amour fort malgré l’acharnement médiatique et les remarques quotidiennes. La première partie de ce roman montre à quel point le vrai amour ne peut qu’être vécu, qu’il est vain d’essayer de le combattre.

Mamah est une vraie héroïne. Elle est l’image de la femme qui n’a pas peur d’assumer ses convictions et qui agit. Difficile de s’émanciper et d’avoir le droit d’exprimer ses idées lorsqu’on est une femme en 1903. Ce roman est un bel hommage au combat des femmes. Mamah devient la traductrice de la féministe Ellen Key.

Nancy Horan aborde des thèmes forts : l’adultère, l’abandon et sait les rendre encore plus forts par les mots.

La fin m’a complètement bouleversée. Je ne m’y attendais pas du tout. C’est horrible ! C’est encore plus dur lorsqu’on sait que ce roman est tirée d’une histoire réelle.

Si je dois ajouter un petit bémol, je dirai que dans la deuxième moitié du roman j’ai trouvé quelques longueurs lors de la construction de leur maison mais cela ne m’a pas dérangée plus que cela !

challengeamoureux_4Catégories Titre amoureux & amour romanesque

Une lecture commune avec Enna, Sylire, Jules et Mango

Les avis de Sandrine, A propos des livres, Stephie, Valérie, Audouchoc

Publicités

19 réflexions sur “Loving Frank, Nacy Horan

  1. Je me suis aussi laissé porter par cette histoire très romanesque et pourtant réelle! J’ai trouvé que cela apportait beaucoup sur une époque tellement différente de la notre!

  2. Une belle lecture mais contrairement à toi, c’est le début qui m’a semblé un peu irritant. Il faut dire que les abandons d’enfants si jeunes, je ne supporte pas, même avec l’excuse de l’amour passion. Le reste m’a beaucoup intéressée!

  3. Pingback: Loving Frank, Nancy Horan | liratouva

  4. argh j’hésite, partagée entre l’envie de découvrir ce titre au regard de ta chronique mais l’abandon d’enfant j’ai aussi beaucoup beaucoup beaucoup de mal…

  5. J’ai également bien apprécié ce roman, d’autant que je ne connaissais pas du tout l’histoire de cet architecte reconnu. Quelques longueurs peut être mais une fin incroyable

  6. Pingback: My April 2014 | Les Bavardages de Sophie

  7. Pingback: Loving Frank : Nancy Horan – Enna lit, Enna Vit!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s