Les ignorants, Etienne Davodeau

Suite aux nombreux éloges sur l’Art d’Etienne Davodeau, j’ai lu Une chute de Vélo et Lulu femme nue. La première BD m’avait moyennement plue tandis que la seconde m’avait complètement charmée. J’ai donc récidivé avec ce « récit d’initiation croisée » et j’ai adoré !

DAVODEAU Les ignorantsQuid ?

Etienne Davodeau est auteur de bande dessinée, il ne sait pas grand chose du monde du vin.

Richard Leroy est vigneron, il n’a quasiment jamais lu de bande dessinée.

Mais ces deux là sont pleins de bonne volonté et de curiosité. Pourquoi choisit-on de consacrer sa vie à écrire et dessiner des livres ou à produire du vin ? Comment et pour qui les fait-on ?

Mon bavardage.

Pendant un an Etienne Davodeau va vivre au rythme des vignes de Richard, prenant des notes, faisant des esquisses mais surtout travaillant avec lui. Il va découvrir l‘amour de Richard pour sa terre, pour son métier. Pendant un an, Richard va découvrir le monde de la BD depuis l’édition jusqu’à l’impression. Il va aussi lire les « classiques » du genre, rencontrer de grands auteurs, se rendre au salon de Saint-Malo. C’est un vrai échange auquel se livrent les deux hommes. C’est un roman autobiographique de 300 pages que nous offre Etienne Davodeau. Ainsi, j’ai l’impression d’en savoir un peu plus sur les cépages, les cuvées et j’ai été sensible aux références littéraires : Rabaté, Maus, Gibrat, …

J’ai aimé découvrir les deux mondes, celui de l’édition et celui du travail de la terre. C’est un livre pour les curieux, pour les amoureux du partage des passions. C’est surtout une très belle histoire d’amitié.

Le graphisme est sensible, les jeux de couleurs autour du gris sont tout simplement extraordinaires.

C’est un vrai coup de coeur ! Une BD authentique, passionnée, bien documentée. Les personnages sont touchants et vraiment profonds, à consommer sans modération !

BD DU MERCREDI

logo-top-bd

18/20

Publicités

32 réflexions sur “Les ignorants, Etienne Davodeau

  1. J’aime beaucoup le synopsis de cette BD, d’autant que je ne connais pas encore le travail d’Etienne Davodeau. Je note donc pour mon prochain passage en librairie !

  2. J’aime Davodeau et bizarrement (vu tous les avis )je n’ai pas accroché avec celui ci.Il faut dire que je suis née dans une famille de viticulteurs et la version sur la vigne m’a semblé à l’eau de rose ( un comble…) et tellement loin de la passion de la terre et la culture du vin. Je dois être trop exigeante dans ce domaine.

  3. Ravie que tu aies adoré aussi.
    J’ai tellement aimé que j’en ai fait un challenge sur mon blog.
    J’ai aimé cette initiation croisée qui m’a donnée envie de m’y mettre aussi (aux BD et aux vins)

  4. Pingback: Le chien qui louche, Etienne Davodeau | Les Bavardages de Sophie

  5. Pingback: Rural !, Etienne Davodeau | Les Bavardages de Sophie

  6. Pingback: Les ignorants – Etienne Davodeau – Mille et une Frasques

  7. Pingback: Challenge Davodeau | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s