La vie est belle, Roberto Benigni

Dans quelques jours, nous fêterons le 70ème anniversaire du débarquement de Normandie. Comme vous le savez, je suis née en Normandie et habite maintenant à Ouistreham, ville choisie pour les commémorations internationales de cette année. Vendredi, alors que tous les chefs d’état se souviendront de ceux qui ont débarqué sur les plages normandes, la blogosphère commémorera l’événement en relatant un roman, une pièce, des photos… autour du D-Day.

Chaque jour de cette semaine je vous présenterai une œuvre relatant la seconde guerre mondiale. Je commence aujourd’hui par un film que bon nombre d’entre vous a visionné. C’est une œuvre que j’ai décidé d’aborder avec mes élèves de Terminales, en leur diffusant le film et en lisant avec eux des extraits du scénario original.

BENIGNI Vie belleQuid ?

En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d’ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l’administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l’enlève le jour de ses fiançailles avec un bureaucrate du régime fasciste d’alors. Cinq ans plus tard, Guido et Dora ont un fils : Giosuè. Mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est alors déporté avec son fils. Par amour pour eux, Dora monte de son plein gré dans le train qui les emmène aux camps de la mort où Guido veut tout faire pour éviter l’horreur à son fils…

ÜUion˜JRðsLxtLlashPixVersionMon bavardage

J’aime l’angle d’attaque choisi par Benigni pour ce film. Il définit son film comme une fable et c’est exactement ça. Ce film mélange l’humour, le conte tout en mettant en avant la « morale » que peut avoir une fable. Benigni sait montrer la montée de l’antisémitisme en ponctuant cette première partie d’humour. La seconde partie, consacrée aux camps de concentration, montre l’absurdité de cette tragédie.

Ce qui m’émeut à chaque visionnage c’est cette force que Guido met en place pour sauver à tous prix l’innocence de son fils. C’est donc à travers les yeux d’un enfant qu’il parvient à nous montrer la violence de la situation. Difficile d’expliquer un système aberrant à un enfant, même en essayant de montrer qu’il s’agit d’un jeu ! Chaque fois que le spectateur sourit, c’est en réalité un élément de la tragédie qui se met en place. Chaque mot a un double sens et c’est d’ailleurs là dessus que ce clôt le film puisque Giosué affirme que c’était « à mourir de rire ». Et c’est là toute la subtilité de la plume de Benigni. Le rire est donc ici l’arme du réalisateur pour dénoncer le génocide des juifs. Pas la peine de discuter sur les propos tenus par certains lors de la sortie du film : ce n’est pas un film négationniste ! C’est un film subtil, intelligent et nécessaire !

C’est un film qui est porté par la musique qui joue un rôle très important et qui reste longtemps à nous hanter…

Et n’oubliez pas de programmer un article pour vendredi 😉

D DAY N&B

Publicités

4 réflexions sur “La vie est belle, Roberto Benigni

  1. un très beau film, qui m’a beaucoup marqué, qui m’a aussi fait peur face à la violence et l’absurdité des hommes mais ce combat de ce père est beau. Merci de cette jolie semaine, pour ne pas oublier…

  2. J’ai adore ce film, je peux le voir et le revoir (mais pas trop parce que bon…je pleure a chaque fois). Je l’ai montre a mon cheri qui ne le connaissait pas (les films sous-titres pour les anglais, c’est pas trop leur truc « j’arrive pas a lire, ca va trop vite, ect ») et il a beaucoup aime. Comme tu le decrit est parfaitement juste, c’est un equilibre humour, tragedie et absurdite. A voir et a revoir!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s