Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille, Elise Tielrooy

Je reviens vers vous avec un roman très sympathique, léger, bref parfait pour une reprise post déménagement. J’ai eu du temps pour lire mais moins qu’avant. Les cartons se vident progressivement, la fin d’année scolaire approche et l’été et les heures de lecture au soleil aussi !

TIELROOY bonheurQuid ?

Dans un centre de thalasso breton, une comédie pétillante et cocasse, où le bonheur fait changer de peau.

Dans un centre de thalasso qui sent bon le chlore et les algues, les clients croient être venus pour une cure de détente… Tous comptent oublier leur quotidien et leurs vergetures dans l’intimité des cabines surchauffées ; tous espèrent trouver la beauté grâce à des mains suaves et à la nourriture pour futurs minces. Tous sont prêts à ne plus s’occuper que d’une chose : leur corps.
Mais Guillemette, masseuse de 22 ans, va voir son passé ressurgir et mettre un joyeux désordre dans le bel équilibre des soins, entamant au passage bien des défenses et fragilisant les curistes les plus résistants.
Mona, Victor, Iris, Claudine ou encore Thomas… Tous seront secoués, tous seront transformés, pour le pire comme pour le meilleur. Car le bonheur n’est pas un sport de jeune fille.

Mon bavardage

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce titre de l’actrice Elise Tielrooy. D’abord j’ai aimé le cadre de l’histoire : une thalasso ! Bon, ok j’en rêve en ce moment, c’est peut-être pour ça. Ensuite les différents personnages sont tous attachants sauf Iris qui m’a vraiment énervée. Vous allez me dire c’est bien gentil de suivre le séjour thalasso de personnages mais c’est un peu plat non ? Les choses ne vont pas se passer aussi tranquillement que prévu. Chaque personnage va se découvrir ou se redécouvrir et tout particulièrement Guillemette, la masseuse, qui est complètement déboussolée par un secret de famille qui la hante. Je ne vous en dis pas plus et préfère que vous découvriez cela par vous même. Chacun lâche prise et se ressource pour retrouver son moi profond. Et c’est en cela qu’ils sont tous attachants.

L’écriture d’Elise Tielrooy est agréable, elle essaie de manier plusieurs registres même si la petite pointe de fantastique finale ne m’a pas trop convaincue.

C’est LE roman idéal pour cet été. Un roman optimiste, léger mais pas cul-cul. Un roman que je vous recommande dont le personnage principal est finalement la recherche du Bonheur.

Publicités

7 réflexions sur “Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille, Elise Tielrooy

  1. Pingback: La simplicité du coup de massue, Elise Tielrooy | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s