Come Prima, Alfred

Depuis quelques temps je voulais lire cette BD. Il faut dire que vos articles étaient élogieux…

ALFRED Come primaQuelle BD géniale ! Je peux d’ores et déjà vous parler de petit bijou.

J’ai adoré suivre l’histoire de ses deux frères. Ils ont chacun vécu leur histoire mais sont rassemblés le temps d’un retour au source en Italie. Et cette BD sent bon le parfum des oliviers, la chaleur toscane. C’est dingue comment, grâce à des mots et des dessins, on parvient à voyager. J’y étais dans ce petit village, dans cette voiture avec ces deux hommes qui s’aiment mais qui ne veulent pas se l’avouer, du moins pas aussi facilement.

D’un côté il y a Fabio, le boxeur au passé quelque peu incertain. Il a gâché sa vie, en fuyant. Mais quoi ? Qui ? C’est ce que nous révèlera cette BD. De l’autre, il y a Giovanni, l’homme bien propre sur lui, à la vie bien rangée. Est-ce vraiment sûr ?

J’ai aimé revivre l’Italie des années fascistes. C’est le non-dit de nombreuses familles que peint Alfred dans cette BD. Tout le monde cache quelque chose. C’est le cas pour ces deux frères qui ont tous les deux des choses à s’avouer.

C’est une histoire très forte, celle d’une re-découverte.

La BD est conséquente mais elle est belle dans les mots et dans les dessins. Tous les recours stylistiques (retours en arrière, pensées…) sont présents et font de récit une œuvre très forte. J’aime être celle qui va assembler les pièces du puzzle afin de reconstituer le parcours de ces deux personnages. J’aime avoir affaire à deux types d’illustrations selon qu’il s’agit du présent ou du passé.

Une BD incontournable !

Les avis du Petit carré jaune, Stephie, Noukette, Jérôme, Mo‘, Lasardine, Mélo, Cristie, Sandrine, A propos de livres

ROARRRR Challenge

Chez Mo

logo-top-bd

Chez Yaneck 19/20

BD DU MERCREDI

Chez Mango Lila

Publicités

26 réflexions sur “Come Prima, Alfred

  1. Pingback: Roaarrr : Les Fauves d’Or | Bar a BD

  2. Un très bel album oui. Difficile de ne pas plonger dedans. Un ouvrage de la trempe de « Portugal » que tu avais également apprécié 😉

  3. Pingback: Come prima (Lundi One-shot) | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s