Antonio ou la résistance, Valentine Goby & Ronan Badel

Encore une fois je me suis plongée dans l’excellente collection des éditions autrement « Français d’ailleurs ». Je vous avais déjà parlé de Leila et son cahier, qui nous avait plongé en Algérie. Aujourd’hui c’est en Espagne que je vous emmène.

GOBY AntonioQuid ?

1939, Argelès-sur-Mer. Antonio arrive au camp de réfugiés espagnols avec sa mère et sa soeur. Ils doivent y retrouver leur père, Jorge, résistant républicain contraint à l’exil après la victoire de Franco. Mais que va-t-il lui dire, à ce père qu’il n’a pas vu depuis trois ans ? Quand pourront-ils enfin vivre ensemble ? Sans cesse séparés, rassemblés, puis éloignés à nouveau, Antonio et les siens, pourtant, tiennent bon, unis dans un même combat : la lutte pour la liberté.

Mon bavardage…

Cette œuvre a résonné en moi puisqu’elle m’a transportée dans le pays originaire de mon mari, dans ce qu’a vécu sa famille. Ils sont effectivement venu s’installer en France pour travailler. En plus, son grand-père s’appelait Antonio ! Mais passons à ce titre.

Comme les autres titres de cette collection, on apprend beaucoup de choses : la guerre civile, la vie sous Franco, la retirada, l’accueil en France… Mais il ne s’agit pas d’un documentaire. On apprend en suivant le parcours d’une famille et tout particulièrement de leur petit garçon Antonio. C’est ce que j’aime dans cette collection : comprendre la Grande Histoire en suivant une petite histoire. Seule frustration : la fin. J’aurais aimé en savoir plus, suivre encore un peu plus cette famille.

A nouveau, je trouve que le thème de l’intégration est vraiment bien mené.

En revanche je trouve que ce titre ne correspond pas à un enfant de 9 ans. Je dirais plutôt pour des collégiens de 5ème, 4ème. Mais c’est aussi très bien pour les plus grands 😉

challengerl2014

Chez Sophie Hérisson – 9 –

 

Publicités

3 réflexions sur “Antonio ou la résistance, Valentine Goby & Ronan Badel

  1. J’ai publié aujourd’hui un billet sur ce livre et je découvre le tien par hasard ! C’est un livre pour les jeunes lecteurs, d’où ce sentiment de frustration qui est le tien. Le problème, c’est que le livres pour adultes sur ce genre de sujet sont parfois complexes. Il faudrait un juste milieu 🙂 !

  2. Pingback: Lyuba ou la tête dans les étoiles, Valentine Goby & Ronan Badel | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s