Hiroshima mon amour, Marguerite Duras

Je ne pouvais pas me contenter d’un roman jeunesse pour ce rendez-vous amoureux. J’ai donc littéralement dévoré le synopsis du film d’Alain Resnay écrit par Marguerite Duras, Hiroshima mon amour.

DURAS HiroshimaQuid ?

Lui : Tu n’as rien vu à Hiroshima. Rien.
Elle : J’ai tout vu. Tout… Ainsi l’hôpital je l’ai vu. J’en suis sûre. L’hôpital existe à Hiroshima. Comment aurais-je pu éviter de le voir ?
Lui : Tu n’as pas vu d’hôpital à Hiroshima. Tu n’as rien vu à Hiroshima…
Elle : Je n’ai rien inventé.
Lui : Tu as tout inventé.
Elle : Rien. De même que dans l’amour cette illusion existe, cette illusion de pouvoir ne jamais oublier, de même j’ai eu l’illusion devant Hiroshima que jamais je n’oublierai. De même que dans l’amour.

Mon bavardage…

Oui, je sais, j’ai honte, je n’avais jamais vu ce film ni lu le scenario ! C’est chose faite et j’ai adoré !

Je ne sais pas pourquoi mais je suis habituellement assez réticente aux romans de Marguerite Duras. Ici j’ai été bouleversée, emportée par cette histoire d’amour si intense. J’ai même envie de découvrir de nouveau cette auteure.

Hiroshima mon amour c’est l’histoire d’une passion amoureuse sincère et très courte. Riva, jeune actrice en tournage à Hiroshima, tombe amoureuse d’un ingénieur japonais. Ce qui est fort ce sont la pleine osmose entre ces deux êtres. Ils n’ont pas besoin de beaucoup de mots pour se comprendre, pour se rendre compte de la force amoureuse qui les unit. Lui va être un vrai révélateur pour Elle. Elle va enfin réussir à revenir sur son passé douloureux lorsqu’elle habitait encore chez ses parents à Nevers pendant la seconde guerre mondiale. Je me suis laissée happée par cette histoire, ne pouvant lever le nez sans être arrivée à la fin.

Les dialogues sont forts, très intenses et si rares qu’ils explosent entre deux silences. Ce que j’ai apprécié c’est aussi que ces silences m’ont permis de divaguer, de laisser mon imagination construire cette histoire en images.

C’est aussi un livre qui questionne sur l’oubli. Est-ce qu’on se contente d’enfouir les choses, les êtres ? Ou est-ce qu’on les oublie vraiment ?

C’est un livre et un film que je ne peux que vous recommander. J’ai beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que j’ai ressenti… Belle journée à vous !

Challenge-classique-4

Chez Stephie

HYMNEAMOUR14FEV

Publicités

9 réflexions sur “Hiroshima mon amour, Marguerite Duras

  1. Pingback: Hymne à l’amour sur les blogs – Vos billets – (MAJ 14/02/2015) | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s