Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano

J’ai envie de commencer ce retour par ma lecture du premier roman de Raphaëlle Giordano, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Ce roman m’a accompagné il y a quelques mois déjà après un passage difficile. Un accident de voiture m’a amené à prioriser à nouveau les différents éléments qui composent ma vie. Cette lecture bien être est donc arrivée au bon moment dans ma vie et m’a ouvert un chemin vers les pratiques de développement personnel.

Ce genre de lecture était une première pour moi. Je ne suis pas ou plutôt je n’étais pas une spécialiste ni une adepte des ouvrages de développement personnel. Mais ici on se fait prendre au jeu puisque les exercices et astuces sont transmis par l’intermédiaire du personnage principal, Camille.

J’ai dévoré ce roman qui m’a fait beaucoup du bien. Je l’ai d’ailleurs depuis offert à ma maman et des amies. C’est un cadeau qui « fait du bien » ! Qu’on soit habitué ou non aux ouvrages de développement personnel, chacun y trouvera son compte. Je ne suis pas allée jusqu’à lister tous les exercices que suit Camille mais j’ai toujours dans un coin de ma tête l’idée de le faire. J’ai aimé voir l’héroïne s’épanouir et se révéler au fil des pages. Cela questionne effectivement sur notre vie qui défile et qui est submergée par un quotidien au rythme effréné. Comment concilier sa vie de maman, de femme, professionnelle sans s’oublier ? C’est toute la question de ce roman que se posent de nombreuses femmes, que je me pose.

Je crois que ce que j’ai aimé au fond c’est cette frontière entre réalité et fiction. Certes il s’agit d’un roman mais jalonné d’exercices réels de développement personnel.

L’avez-vous lu ? Avez-vous été conquis par ce roman ? Avez-vous été inspirés ?

Publicités

3 réflexions sur “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano

  1. Je l’ai lu, oui. J’y ai trouvé de grandes qualités, niveau bien-être et petits exercices sympas. Néanmoins… au niveau de la trame romanesque… c’est vraiment juste un prétexte…

Répondre à Stephie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s