Le Discours, Fabrice Caro

Je me suis lancée dans la lecture de ce roman par l’auteur que je connais par ses Bandes Dessinées. J’avais aussi entendu une chronique très enthousiaste de Juliette Arnaud sur France Inter.

09/2018

Quid ?

« Tu sais, ça ferait très plaisir à ta soeur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. » C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex.

Mon bavardage…

J’ai apprécié la plume un peu grinçante de Fabrice Caro. Il parvient à dresser un portrait de notre société tantôt acerbe tantôt mélancolique. Le personnage d’Adrien est touchant. On sent qu’il se cherche, qu’il n’a pas encore trouvé ce qui pourra le révéler et lui permettre de vivre pleinement sa vie d’homme. Et puis, il y a l’importance du temps, des silences dans le récit… Adrien attend un SMS, attend/espère des changements à ces repas de famille trop bien orchestrés et systématiquement identiques les uns aux autres.

En refermant ce roman, j’ai d’abord été déçue. L’euphorie de Juliette Arnaud m’avait projetée dans un autre roman. Et puis j’ai pris le temps avant d’écrire cet article et je me rends compte que j’ai aimé suivre cet anti-héros et que j’ai été transportée par la plume sarcastique mais profondément humaniste de Fabrice Caro.

Et vous ? Vous l’avez lu ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s