Charlotte, David Foenkinos

J’ai attendu longtemps (trop) avant d’ouvrir le dernier roman de David Foenkinos. Ce fut le premier objectif de mes vacances… Et j’ai adoré !

FOENKINOS Charlotte+Quid ?

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C’est toute ma vie.» Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Mon bavardage…

J’aime définitivement l’écriture de David Foenkinos. Quelle audace cette « écriture à la ligne ». J’aime l’idée qu’une présentation s’impose à un auteur. Le retour à la ligne a effectivement apporté énormément à ce roman… Comme une pause… Un souffle qui se coupe…  J’ai dévoré ces lignes, en apnée ! Cela m’a permis de découvrir une jeune artiste Charlotte Salomon dont j’ignorais jusqu’au nom. On peut voir se roman comme une biographie mais moi je le qualifierai d’hommage à Charlotte. J’ai même été happée par sa vie. En refermant ce roman, je n’ai eu qu’une envie : découvrir l’œuvre de cette femme exceptionnelle au destin tragique.

Lors de ma lecture, j’ai aimé que David Foenkinos se livre. C’est avec beaucoup de sincérité qu’il nous parle de sa fascination pour Charlotte, j’allais écrire de son amour pour Charlotte car c’est une relation très forte qu’il nous décrit. Merci à lui !

Les avis de Noukette, Jérôme, L’Irrégulière, Laurie

Publicités

10 réflexions sur “Charlotte, David Foenkinos

  1. Alors celui-ci ne m’a jamais inspirée sans aucune vraie raison valable (enfin si, une petite raison : je n’aime pas les romans qui tournent autour des guerres de 14/18 et 39/45)

  2. J’avoue que je n’ai pas aimé du tout. Ni l’écriture ni la façon dont il s’est emparé du sujet. Mais je comprends tout à fait que l’on puisse tomber sous le charme de ce livre.

  3. Pingback: Tag des copine (13) | aliehobbies

  4. Bonjour Sophie,
    Ce livre m’a également beaucoup touchée. Je vous laisse le lien vers mon article : https://mesmadeleines.wordpress.com/2014/10/24/david-foenkinos-charlotte-gallimard-collection-nrf-2014/
    Pour une bibliographie sur Charlotte Salomon, voir là : http://www.jcbourdais.net/journal/13jan07.php
    Les éditions Gallimard devaient s’associer avec d’autres éditeurs pour publier un livre sur les peintures de Charlotte Salomon, mais je n’en entends plus parler …

    Cordialement,
    marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s